Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu mairie | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie D'ANCENIS-SAINT-GÉRÉON

Recherche

Menu principal

ACTUALITÉS

AccueilRestez informésActualités
Envoyer à un ami

Vidéoprotection : une deuxième série de caméras installée

Publié le 5 octobre 2021
Le déploiement du programme de vidéoprotection se poursuit. 25 nouvelles caméras sont installées comme prévu sous l’ancienne mandature.

La vidéoprotection est un outil utile au service des forces de police et de gendarmerie pour les aider à identifier les auteurs d’infractions. Elle a aussi un caractère dissuasif. La mairie est d’ailleurs régulièrement sollicitée par la gendarmerie pour lui fournir des images dans le cadre d’enquêtes, sachant qu’il existe des règles très précises sur les possibilités d’exploitation des vidéos.

Le programme en cours de finalisation concerne 25 caméras. Elles couvriront les entrées de ville et le centre de l’ancienne commune de Saint-Géréon. Elles complètent les 29 caméras déjà en service dans le centre historique d’Ancenis, dans le quartier gare-Arcades et à l’entrée Est de l’agglomération. Le programme complet prévoit une troisième phase sur les ronds-points de l’Espace 23, une zone désormais gérée par la COMPA. Des discussions sont en cours entre la COMPA et la Ville sur l’installation des 6 caméras prévues.

L’État et la gendarmerie incitent fortement les communes à s’équiper car cela permet de mieux mailler le territoire. Aussi, pour les deuxième et troisième phases de travaux, la ville va recevoir une aide gouvernementale de 35 300 euros au titre du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance. Le Conseil régional apportera également une aide.

Les questions de sécurité mobilisent tous les acteurs publics. D’ailleurs, d’ici la fin de l’année, le maire Rémy Orhon et l’adjoint à la tranquillité publique Gilles Rambault souhaitent « installer un observatoire local de la tranquillité publique pour permettre à tous les partenaires concernés de partager leurs analyses et de mener ensemble des actions concrètes au service des habitant·es ».

Retour à la page précédente