Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu mairie | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie D'ANCENIS-SAINT-GÉRÉON

Recherche

Menu principal

ACTUALITÉS

AccueilRestez informés > ActualitésMunicipalité : un tiers du programme engagé
Envoyer à un ami

Municipalité : un tiers du programme engagé

Publié le 6 septembre 2021
Depuis son installation, la nouvelle municipalité n’a pas perdu de temps. Près d’un tiers de ses 101 propositions ont été engagées. Retour sur cette première année de mandat qui a résolument mis le cap sur la transition écologique.
Le maire, les adjoints et les conseillers délégués lors de l'élection du conseil municipal en juillet 2020
Le maire, les adjoints et les conseillers délégués lors de l’élection du conseil municipal en juillet 2020


La crise sanitaire a largement influé sur l’action de Rémy Orhon et son équipe au cours des douze derniers mois. Sa gestion au sein d’une cellule de crise ouverte à la minorité s’est rapidement imposée comme prioritaire. La mise en place d’un centre de vaccination, des mesures d’accompagnement aux acteurs locaux les plus touchés, l’adaptation locale des dispositions règlementaires constituent le quotidien des élus et des services municipaux depuis un an et demi. La ville a aussi dû annuler ou retarder certains projets, notamment dans le domaine événementiel. Grâce à cette mobilisation générale, Ancenis-saint-Géréon a su prendre les initiatives qu’il fallait pour faire face à cette crise. L’épidémie n’a heureusement pas empêché d’avancer sur un certain nombre de dossiers majeurs.

AU RENDEZ-VOUS DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET DE LA DÉMOCRATIE LOCALE
Les défis environnementaux apparaissent chaque jour plus importants. Dérèglement climatique, qualité de l’air, préservation des ressources et de la biodiversité, ces dossiers ont été pris à bras le corps à Ancenis- Saint-Géréon. Un plan propreté a été élaboré, la ville venant juste de recevoir un label éco-propre. Des moyens humains et matériels supplémentaires sont consacrés à cette mission.

300 arbres et arbustes ont été plantés au printemps
300 arbres et arbustes ont été plantés au printemps

Parallèlement, un programme de plantations de grande ampleur a vu le jour pour ce mandat. Plusieurs centaines d’arbres sont et seront plantées chaque année dans la commune afin de créer des îlots de fraîcheur et faire baisser la température au moment des canicules. Autre orientation forte, la création d’une mission transition énergétique et accessibilité au niveau des services de la ville, avec l’arrivée d’une professionnelle dédiée pour faire réduire de 40% la consommation d’énergie à l’horizon 2030. Enfin, un schéma des déplacements doux à l’échelle de la ville est en préparation. Des expérimentations sont en cours dans différentes rues pour évaluer les dispositifs des « chaussidous » et des zones de rencontres.

Une plateforme de participation citoyenne a été créée en 2020. 653 contributions d'habitants ont été enregistrées.
Une plateforme de participation citoyenne a été créée en 2020. 653 contributions d’habitants ont été enregistrées.

Même si la crise n’a pas permis de faire tout ce qui était prévu en matière de démocratie locale, des initiatives importantes ont vu le jour. Le premier budget participatif de l’histoire de la commune est mis en place cette année. 24 projets ont été reçus, preuve de la volonté participative des habitants. De même, près de 1000 votes ont eu lieu lors de la consultation citoyenne sur les logos de la ville et du théâtre. Une plateforme dédiée à la participation citoyenne a également été créée : participons. ancenis-saint-gereon.fr.

Prochaines étapes, la mise en place de la charte de la démocratie locale et les Conseils Consultatifs des Quartiers et des Villages. Dans le domaine de l’aménagement urbain, sujet ô combien sensible, l’élaboration d’une charte pour un urbanisme partagé et durable est lancée. Chaque projet immobilier devra être plus respectueux de son environnement de quartier en intégrant une dimension « Nature en ville ».

UNE ÉCONOMIE LOCALE PROCHE DU PLEIN EMPLOI Avec un taux de chômage qui est passé sous la barre des 5%, le Pays d’Ancenis a atteint un niveau proche du plein emploi. Il y a encore beaucoup de postes à pourvoir à l’image de Toyota qui recherche plus de 80 personnes d’ici la fin de l’année. La ville et la COMPA accompagnent les entreprises dans leur développement. Ce soutien a été aussi important vis-à-vis du commerce local très touché par la crise sanitaire. La vitalité commerciale est néanmoins là, comme le montre le nouvel attrait pour le centre historique qui a vu une nouvelle épicerie dans les halles et d’autres commerces s’installer

UNE NOUVELLE AMBITION POUR LA JEUNESSE, LE SPORT ET LA CULTURE

La guinguette de l'Éperon a ouvert début juillet
La guinguette de l’Éperon a ouvert début juillet

Arrimée aux grands rendez-vous (Jeux Olympiques, Folle Journée,…), la nouvelle politique municipale sportive et culturelle fait la part belle aux événements. D’ailleurs, 100 propositions ont été faites au public avec les différents partenaires au cours de l’été, un chiffre inédit. La guinguette en bord de Loire a également donné une coloration plus festive. Cette politique se veut aussi plus proche des associations et plus participative avec la création des ambassadeurs lycéens pour la culture par exemple. Le Théâtre Quartier Libre a fait sa mue avec un nouveau logo et une formule à la carte plus souple pour correspondre aux nouvelles aspirations du public. Côté équipements, la piste d’athlétisme du Pressoir Rouge a été terminée et deux terrains synthétiques en remplissage organique sont en préparation au stade Charles Ardoux et au Bois jauni. Les lycéens vont recevoir leur premier chéquier K’Ado, les écoliers bénéficieront de la mise en place du nouveau programme éducatif de territoire et les toutpetits bénéficient de capacités d’accueil élargies au multi-accueil, géré par le SIVU de l’Enfance.

UNE ATTENTION AUX PLUS FRAGILES
Agir pour agir ne sert à rien, il faut agir juste en matière de solidarité. Voilà pourquoi une vaste enquête est conduite actuellement, appelée « Analyse des Besoins Sociaux ». L’objectif est de faire apparaître les véritables manques dont souffrent les plus fragiles. Les résultats qui guideront l’action future sont attendus dans les tout prochains mois. Parallèlement, la Résidence Autonomie de la Davrays est en cours de rénovation et devrait connaître une extension à l’avenir pour atteindre 97 places (contre 67 places aujourd’hui). Les plus fragiles, ce sont aussi ceux qui pâtissent le plus des incivilités et de l’insécurité. Voilà pourquoi le déploiement de la vidéoprotection s’est poursuivi et la présence d’animateurs dans les quartiers est renforcée. Le dossier de la nouvelle gendarmerie est bien engagé et la création d’un Observatoire de la Tranquillité Publique avec tous les acteurs est à l’ordre du jour de ces prochains mois. Au total, le changement attendu est bel et bien engagé. Les prochaines années lui donneront toute son ampleur sans remettre en cause la bonne santé financière de la commune.

 Haut de page