Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu mairie | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie D'ANCENIS-SAINT-GÉRÉON

Recherche

Menu principal

ACTUALITÉS

AccueilRestez informés > ActualitésSécheresse : la ville agit
Envoyer à un ami

Sécheresse : la ville agit

Publié le 4 août 2022
Le maire d’Ancenis-Saint-Géréon, Rémy Orhon, a demandé aux services techniques municipaux de mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour se conformer aux arrêtés préfectoraux pris par le Préfet en matière de sécheresse et d’économie d’eau. Les agents du service de la Police de l’eau ont pu le constater lors d’une visite de contrôle.

Les niveaux d’alerte sont de plus en plus restrictifs, sur les eaux de Loire, les eaux des cours d’eau et sur l’eau potable. Les services Espaces Verts et Naturels et Voirie Réseaux Propreté Urbaine se sont donc adaptés à cette nouvelle donne.

Les dispositions suivantes ont été prises :

- L’arrêt de l’utilisation de l’eau de Loire, utilisée pour les terrains de la Davrays
- L’utilisation de l’arrosage uniquement la nuit, et avant 10h, conformément aux arrêtés
- La réduction du rythme des arrosages et du nombre de terrains arrosés pour limiter le volume d’eau utilisé
- L’utilisation ponctuelle de l’eau de l’étang du Gotha, n’étant pas une eau de source mais une retenue des eaux de pluie
- La limitation au seul marché, en raison du risque sanitaire, de l’utilisation de l’eau de la ville pour le nettoiement de voirie.

Un récent contrôle de l’Agence de l’eau a confirmé que la ville agissait conformément à la réglementation.

La semaine prochaine, un nouvel arrêté plus restrictif sur l’eau potable devrait être pris.
- Toute utilisation d’arrosage sera interdite à la collectivité jusqu’à publication d’un arrêté l’autorisant de nouveau. Les terrains de sport, pelouses et les massifs d’espaces verts disposant d’un système d’arrosage seront donc en souffrance.
- Le service Espaces Verts et Naturels devra faire face à des travaux de réfection importants des pelouses des terrains sportifs à l’automne, et des pertes de végétaux dans les massifs.

La municipalité a conscience des désagréments occasionnés et des perturbations pour les clubs concernés mais la gravité de la situation exige des mesures exceptionnelles. Elle entend donc agir avec responsabilité en respectant les obligations règlementaires.