Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu mairie | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie D'ANCENIS-SAINT-GÉRÉON

Recherche

Menu principal

ACTUALITÉS

AccueilRestez informés > ActualitésUne charte pour "concevoir et habiter ensemble la ville de demain"
Envoyer à un ami

Une charte pour "concevoir et habiter ensemble la ville de demain"

Publié le 26 mai 2021
Engagement fort de son mandat, la nouvelle équipe municipale vient de commencer l’élaboration d’une charte pour un urbanisme partagé et durable. Son ambition, promouvoir collectivement une ville plus respectueuse, plus vertueuse et toujours accueillante.

Aujourd’hui, chacun peut constater que les modes de vie évoluent et que des changements de fond s’opèrent dans les façons de concevoir et d’habiter la ville. Les changements climatiques, la nécessité de préserver l’environnement, les aspirations différentes des habitants doivent être prises en compte. La crise sanitaire a même joué un rôle de révélateur.

Dès lors, il est apparu indispensable aux élu.es d’arrêter de concevoir les projets d’aménagement dans un cercle restreint mais au contraire d’associer la population concernée. D’où l’idée d’une charte pour un urbanisme partagé et durable.

POURQUOI UNE CHARTE ?
La municipalité a décidé d’associer à sa réflexion les différents acteurs de la construction (promoteurs, bailleurs sociaux, constructeurs, architectes…) et les citoyens afin d’initier plus qu’un document définissant des objectifs, un véritable outil stratégique qui accompagne le processus de construction de la ville. « L’élaboration de la charte est une opportunité pour démontrer que l’urbanisme est une démarche collective », observe le CAUE (Conseil Architecture Urbanisme Environnement) qui accompagne le processus au titre de sa mission de conseil. Les sujets à aborder sont nombreux puisqu’il s’agit aussi bien de prendre en compte les enjeux environnementaux que les modalités de concertation à imaginer en amont des projets d’urbanisme et de construction. Les échanges avec les parties prenantes vont ainsi s’organiser autour de 6 enjeux :
• L’intégration urbaine et paysagère des nouvelles opérations immobilières
• Le confort et la qualité d’usage des logements
• La qualité environnementale des logements
• La qualité d’usage des abords et des espaces associés
• La mixité des programmes immobiliers
• Et enfin le processus de dialogue citoyen

Cette démarche crée l’occasion de discuter collectivement d’une méthodologie éco-responsable et ajustée au contexte local. « Les mentalités évoluent, il s’agit d’apprendre à construire autrement » précise Bruno de Kergommeaux, adjoint à l’urbanisme. « La charte sera un outil pédagogique et opérationnel. Elle n’est pas la finalité de la démarche, Il faudra la faire vivre » rajoute le maire, Rémy Orhon.

LA DÉMARCHE EST LANCÉE
Pour conduire et animer cette démarche, la municipalité a missionné l’atelier 53ter associant Claire Beauparlant et Carine Mari-Lerays. Toutes deux architectes et urbanistes de formation, elles unissent leurs compétences et leurs expériences complémentaires autour des projets d’aménagement urbain, de l’architecture et de la sociologie urbaine pour accompagner des démarches participatives concernant la ville et l’habitat.

La démarche va se dérouler sur une année et s’articuler en deux grandes phases

La première étape, avant l’été, consiste à ancrer la démarche dans le contexte communal par un travail d’enquête s’intéressant à plusieurs opérations récentes de logements sur la commune. Habitants, riverains, commerçants alentours, architectes et promoteurs de ces opérations seront rencontrés pour croiser les points de vue (entre concevoir et habiter) et tirer quelques enseignements de ces expériences concrètes… Ces retours de terrain serviront de références pour la suite du travail. En septembre, la population sera invitée à une balade à commenter à travers la ville pour identifier en marchant des sujets de questionnement. L’enquête et la balade seront l’occasion de mobiliser des citoyens pour former un « groupe témoin » disposé à prendre part à la démarche. Parallèlement, un « groupe pro », qui réunit des acteurs de la construction exerçant sur le territoire, sera constitué pour participer conjointement à l’écriture de la charte.

Au cours de l’automne 2021, une série de 5 ateliers collaboratifs mobilisant les 2 groupes précédemment évoqués, sera organisée pour contribuer au travail d’écriture. Au programme : visite d’opérations extérieures et échanges thématiques. Il sera question de la gestion des intimités, prolongements extérieurs aux logements, des relations entre espaces privés et communs mais aussi, sans doute, de la place de la nature en ville, des continuités urbaines, des déplacements, de la place de la voiture…
Chaque citoyen et citoyenne aura aussi la possibilité de s’exprimer, de donner son avis, via la plateforme participons.ancenis-saint-gereon.fr

Au printemps 2022, la charte verra le jour et son application entrera en vigueur selon les modalités qui auront été discutées en atelier, partagées par les parties prenantes et validées par les élu.es.

 Haut de page